DE L'ATELIER A LA SCENE

CHARLEVILLE MEZIERES

Groupe Artistique de Mézières

Compagnie Pierre Agnan

ANNEES THEATRE AMATEUR 1950-1970

Avant de vous raconter et montrer les images de ces années je me dois de commencer par le début.

Quand je suis rentré d'INDOCHINE après 21 mois de service en Février 1951 je n'avais que 21 ans, et l'envie folle de faire du théatre,car la bas loin de chez nous,avec la complicité de Joseph CRAMPES , devenu depuis Jacques CHANCEL , nous avions envisagé de faire du théatre dans le cadre du "THEATRE AUX ARMEES" et cela à SAIGON, mais le projet n'a pas pu se realiser du fait de la mutation de J C à Radio France Asie, Radio qui éméttait des messages personnels pour les soldats et des chansons de l'époque.

Alors dés mon retour, j'étais encore célibataire, j'ai retrouvé mes anciens copains et avec eux nous avons envisagé de faire du théatre.Mais il fallait trouver un endroit pour le répétitions et pour les représentations.

Nous avions une solution,la salle Paroissiale de la rue de WAILLY, mais pour cela il fallait l'autorisation de l'archiprêtre de la Basilique de MEZIERES, Monseigneur JACQUARD.

Et bien malgré ma timidité j'ai pris la décision d'aller le rencontrer et lui exposer ce que nous voulions faire.

J'ai été trés bien reçu car c'était un homme toujours à l'écoute des autres et des jeunes en particulier.

J'ai obtenu son accord, mais il fallait que des personnes plus agées puissent surveiller les plus jeunes,car la mixité à cette époque n'était pas à l'ordre du jour,ce n'etait pas comme maintenant.

C'est alors que j'ai rencontré René BEAUCOURT et Jean PONCIN, et c'est avec eux que j'ai pu créer ma premiere troupe theatrale à 21 ans, et avec leur appui,surtout à René BEAUCOURT qui avait beaucoup de talent.

QUEL NOM DONNE ?

GROUPE ARTISTIQUE DE MEZIERES

Ce n'est que plus tard qu'est née...

LA COMPAGNIE PIERRE AGNAN

 

Pierre AGNAN était le nom de théatre de René BEAUCOURT notre metteur en scéne,

Maintenant place au photos et commentaires de cette époque,il y en peu,car le numérique n'existait pas,et celles que j'ai dans ma mémoire et dans mon coeur je les garde car je ne peux les partager,c'est dommage ! ! !

 

La première piece choisie et représentée à la Salle de la rue de WAILLY sous la Présidence de Monseigneur JACQUARD

LE ROSAIRE

De André BISSON

D'aprés le roman de Florence L.BARCLAY

 

 

La première troupe avant la reptésentation avec Thérése GOURBIL, Jean GOURBIL, Monique DELABY, Georges BACHELET, Claude SCHMIT , René CHIRON,Marie-Josèphe FLANDRE et Marie BIZET.

 

 

 Thérèse GOURBIL, Jean PONSIN, Jean GOURBIL et René CHIRON, Dans un décor de Jean LANFRANCHI.

 

 

Jean PONCIN et Thérèse GOURBIL

 

Monique DELABY et Claude SCHMIT

 

COMMENTAIRES

Je voudrai ajouter que cette piéce a obtenu un grand succés,car d'abord tous les acteurs ont joué avec leur coeur,et ensuite que c'était un drame qui finissait bien.

Il faut dire qu'en 1952 les Français et Ardennais venaient de sortir d'une guerre qui les avaient fait souffrir, et qu'ils n'étaient pas encore préts pour rire,la souffrance était encore présente, les larmes de ces quatre années n'étaient pas encore séchées.C'est probablement pour cela que le public de l'époque préfèrait les drames aux comédies.

Heureusement tout a changé ! ! !

Je voudrai aussi dire que j'avais avec moi toute une équipe que ce soit les acteurs, les machinistes, les décorateurs,les acceçoiristes,les maquilleuses   ETC....

A notre époque on ne trouve plus cela ! ! !

POUR  NE CITER QUE QUELQUES NOMS

Jean LANFRANCHI et son frère

Bernard COLAS et l'entreprise de son père

René BEAUCOURT et son entreprise d'electricité

Jean BEGLOT

ET TOUS LES AUTRES !!!!

 

Maintenant c'est une autre pièce que je vais vous présenter,un drame de Jean COCTEAU ,qui fût interprété par deux monstres sacrés du théatre .

Edwidge FEUILLERE

ET 

Jean MARAIS

L'AIGLE A DEUX TETES

De Jean COCTEAU DE L'ACADEMIE FRANCAISE

 

Quand on est jeune on a beaucoup d'audace,et surtout pour 

vouloir interpréter un tel chef d'oeuvre. ! ! !

Mais avec tous ceux qui ont oeuvré avec moi, les comédiens, les machinistes, les habilleuses,et tous les autres nous avons réussi.

RESUME

 

DISTRIBUTION 

La REINE ............................Thérèse GOURBIL

STANISLAS..............Jean GOURBIL

La Dame de Compagnie.....Marie-Josèphe FLANDRE

Le Chef de la Police........Georges BACHELET

 

 

La REINE et STANISLAS

Thérèse et Jean GOURBIL

Stanislas à genoux devant la REINE

jean Gourbil

 

 

L'autorité d'une REINE , face à son destin ! !

Thérèse Gourbil

 

 

Sa Majesté devant ses sujets ! !

Georges Bachelet, Jean Gourbil, Thérése Gourbil, Hubert Mozaive  et Marie Joséphe Flandre

 

 

 

Sa Majesté et sa Dame de Compagnie.

Au fond du décor la photo de Feu le ROI, qui ressemble étrangement à STANISLAS.

oThérése Gourbil et Marie Joséphe Flandre

 

 

 

Le Chef de la Police, Georges BACHELET

 

Sa MAJESTE la REINE face à STANISLAS

Thérése Gourbil et Jean Gourbil

 

 

 STANISLAS poignarde la REINE  malgré son amour pour elle et se suicide.

Petite anecdote,Véronique qui regardait la piéce avec sa grand mére s'est écriée en pleurant "Mamie papa a tué maman"

 

Encore le rideau s'est baissé sous les applaudissements d'un public chaleureux.et nous tous trés heureux du résultat accompli avec le trac,mais surtout l'amitié de chacun pour chacun.

 

 Maintenant en 1954 pour le Gala annuel ce la C.F.T.C nous avons été appelé à jouer au Théatre de CHARLEVILLE

Cétait encore un drame en 2 actes de Henry BORDEAUX et Emmanuel DENARIE

UN MEDECIN DE CAMPAGNE

C'est l'histoire d'un médecin qui quitte son enfant malade pour aller en sauver un autre et quand il rentrera ayant sauvé cet enfant le sien est mort, mais cela il le savait qu'il n'y avait plus d'espoir pour son propre enfant, mais que l'autre il pourrai peut-être le sauver !

La piéce se termine sur cette réplique d'ADRIENNE

"Viens,je vais te conduire vers lui.Il est doux, il repose.Il t'aurait ressemblé...."

 

Thérèse et Jean GOURBIL dans les rôles de Adrienne BRUNOY et du Docteur BRUNOY

 

M.T.KREMER, F.GUILLAUME et Marie-Joséphe FLANDRE

 

 

 Encore une représentation qui se termine avec le coeur heureux d'avoir réussi.

Mais cette fois-ci nous avons fait pleurer le public,mais bientôt le rire sera la priorité.

 

Maintenant ,en 1959 la COMPAGNIE PIERRE AGNAN a présenté une piéce en trois actes de Paul RAYNAL, sur le parvis de la Basilique NOTRE DAME D'ESPERANCE, de MEZIERES.

 

 

 

A SOUFFERT SOUS PONCE PILATE

Cette pièce avait éte représentée pour la première fois à PARIS,le 26 avril 1939, à la Comédie-Française , et nous petits comédiens amateurs nous avons eu l'audace de la présenter avec notre metteur en scéne de l'époque René BEAUCOURT,sachant que des grands noms l'avaient interprétée,Julien BERTHEAU ( JUDAS ) et Giséle CASADESSUS ( JEANNE ),et bien nous avons réussi et le public a été enchanté . Malheuresement je n'ai que deux photos à vous montrer! ! !

 

JUDAS (Jean GOURBIL ) et JEANNE (Thérèse GOURBIL °

 

 

MARIE ( Françoise VIESTE ) et JEANNE ( Thérèse GOURBIL )

 

Encore une piéce qui se termine le coeur content pour tous, car l'amitié était toujours présente et aussi la complicité sur la scéne, même dans les moments difficiles.

 Maintenant place à une représentation que la COMPAGNIE PIERRE AGNAN a  donné dans le choeur de la Basilique Notre Dame D'Espérance de MEZIERES, sous la direction de René BEAUCOURT,à qui je dois beaucoup et qui a su orchestrer et maitriser une telle représentation.Il a géré tout , les 40 interprétes, les lumiéres et le son.Bravo et merci. La reussite fût compléte et c'est pour cela que nous avons recidivée l'année suivante.C'était ?

 

LA PASSION

De Jean WIEBER

Alors maintenant quelques commentaires, photos et articles de notre journal local L'ARDENNAIS

 

 

Notre progamme rédigé par Hubert MOZAIVE, acteur de la Cie PIERRE AGNAN.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différents tableaux de LA PASSION

 

 

 

 

 

 

 

Article  et photo de L'ARDENNAIS 1961 1962

 

Scéne de l'aveugle guéri par JESUS

Avec J ean GOURBIL dans le rôle de l'aveugle né.

 

 

Article de L'ARDENNAIS du 29 mars 1961

 

 

Et voici tous ceux qui ont participé à ce spectacle en tant que figurants sous la direction de René BEAUCOURT.

Il est tré difficile d'être sur scéne sans rien dire,mais tous ont participé au succés.

Quant à moi ce fût une piéce que j'ai beaucoup aimé jouer,puique j'interprétais " L'aveugle  né", puis "JUDAS" celui qui a trahi et vendu JESUS à PILATE pour treize deniers et aussi"JOSEPH D'ARMATHIE" qui a réclamé le corps de JESUS.

 

 

Tout a une fin,mais encore avec le coeur joyeux et  le sentiment d'avoir apporté quelque chose aux autres,et cela toujours dans l'amitié et la fraternité.

 

 

Maintenant une autre piéce que "LA COMPAGNIE PIERRE AGNAN " à joué, à MEZIERES, au square MIALARET puis au cinéma ALHAMBRA, avec la participation de L'HARMONIE MUNICIPALE DE MEZIERES ,dirigée par F. GUILLAUME et LA JEANNE D'ARC de CHARLEVILLE.

C'était en septembre 1959.

 

L'ARLESIENNE

D'Alphonse DAUDET

 

 

 

 

 

 

 

 

Les comédiens ,de gauche à droite Hubert MOZAIVE (Le Patron MARC ) , Thérése GOURBIL (Rose MAMAI), Marie BIZET (Servante),François HERBILLON (L'Equipage), Marie- Joséphe FLANDRE (Renaude ), Claude SCHMITT (Balthazar ) , Françoise VIESTE (Vivette), et Jean GOURBIL (Frédéri), Dans un décor de Jean LANFRANCHI.

 

 

jean GOURBIL (FREDERI) et M.T. GUILLAUME ( L'innocent)

 

 

 

Thérése GOURBIL(Rose), Françoise VIESTE (Vivette), et M.T. GUILLAUME (L'innocent)

 

 

 

Les effusions d'une mére avec son fils.cela cache quelque chose, mais quoi ? L'amour améne parfois à la tragédie,surtout quand il n'est pas partagé ! ! !

 

Articles de l'ARDENNAIS

 

Que se passe t'il ? Rose est trés inquiéte et en fait part à Vivette,qui aime depuis toujours Frédéri,mais lui c'est L'ARLESIENNE qu'il a dans la peau et qui l'emmenera au suicide.

 

 

 

 L'amour fait mal quand il n'est pas partagé,et Frédéri se confie à son petit frère "L'innocent", cela fait du bien de parler, mais cela n'empêchera pas la décision déja prise, mourir pour ne pas être aimé de celle que l'on aime ! !!!!!!!

 

 

Les derniers articles de L'ARDENNAIS

 

 

 

Maintenant je vais vous présenter une piéce d'un autre genre, que LA COMPAGNIE PIERRE AGNAN a joué,et toujours sous la direction artistique de René BEAUCOURT

 

LE BARBIER DE SEVILLE

De BEAUMARCHAIS

 

Maintenant place à quelques photos et aticle de L'ARDENNAIS

 

 

DISTRIBUTION

le comte ALMAVIVA .......Jean GOURBIL

Rosine.........Claude ROUVRE

Bartholo........René BEAUCOURT

Figaro........Hubert MOZAIVE

 

 

 

 

FIGARO ( Hubert MOZAIVE ) et Le Comte ALMAVIVA (Jean GOURBIL) , lors de la sérènade sous les fenêtres de ROSINE

 

Petits mots d'amour entre le Comte et Rosine sous l'oeil inquisiteur et vigilant de Bartholo, le tuteur amoureux.

 

Bartholo et le Comte ! ! !

Que se passe t'il ? L'amour ddu Comte pour Rosine et la jalousie de Bartholo ! !

Que c'est beau l'amour ! !

 

 

Et voila quand on aime trop on s'évanouie,mais pas pour longtemps car le coeur va se réveiller.

 Une petite caresse et tout va aller mieux,surtout que FIGARO est la ! ! !

 

Voila c'est terminé mais je peux également dire que LA COMPAGNIE PIERRE AGNAN a aussi présenté d'autres pièces de théatre,mais je n'ai aucune photo à montrer,il s'agit de :

TOPAZE de Marcel PAGNOL

LE BAL DES VOLEURS de Jean ANHOUIL

L'AFFAIRE DE LA RUE DE L'OURCINE de Eugéne LABICHE

LES DEUX TIMIDES

LES BOUFFONS de M. ZAMACOIS 

Et PLUS ! ! !

 

PETITS COMMENTAIRES

AVANT DE CLORE CETTE PERIODE 50 à 70 et avant d'aborder la nouvelle saison 2008 2009  , je vais encore m'exprimer et toujours en ayant le sentiment d'avoir apporter quelque chose de positif à tous ceux qui m'ont cotoyer ,soit en jouant avec moi, soit en m'aidant dans les réalisations,qu'ils en soient tous remerciés

et chacun se reconnaitra dans les images précédentes.

Je n'oublie pas tous ceux qui nous ont quitté,et à qui je doisbeaucoup pour tout ce qu'ilsm'ont apporté pour le théatre,mais aussi pour leur amitié, leur fraternité.

TOUS nous avons travaillé ensemble pour apporté aux autres notre savoir faire en matière THEATRE, quoique AMATEURS en cet ART,nous l'avons exécuté avec notre coeur,c'est cela L'AMITIE,et la joie d'apporter aux autres un petit peu de BONHEUR .

Les années passent, les gens changent, et ils deviennent de plus en plus égoistes et personnels.C'est notre société actuelle,mais j'ose espérer que tout cela changera avec le temps et le désir de chacun d'apporter aux autres ce qui leur manque, non pas L'ARGENT ,mais L'AMITIE,LA FRATERNITE,car tout être humain a le droit de vivre sa vie comme il le veut , qu'il soit noir ou blanc,qu'il soit catholique, musulman ou autre ! !

Enfin si chacun de nous avait de temps en temps une petite pensée pour autrui,et si il pouvait la matérialiser, par un geste  affectueux,on pourrait peut être changer le MONDE  ? ? ?

Voici une photo quand j'avais vingt ans,l'age  ou l'avenir est devant vous avec l'espérance.Elle a été prise à SAIGON, avant mon retour en Métropole, La FRANCE !Mais c'est au VIETNAM que j'ai fété mes 20 ans,et c'est un pays que je n'oublierais JAMAIS.POURQUOI ? et bien parce que les relations que j'ai eu la bas , loin de chez moi, à 4000 kms de distance, avec tous ces gens,ce ne fût que de l'AMITIE.

 

Maintenant le jeune de 20 ans a pris un peu d'age, de maturité, mais encore confiance en l'amitié et la fraternité.Quelques fois des disillusions, mais la foi en l'avenir pour les jeunes.

 

Le Super PAPY 

ESPERER EN L'AVENIR !

Jean GOURBIL

24 jANVIER 2009

Merci et j'attends vos commentaires ! !

Sur :jjbgourbil@orange.fr

MERCI !

 

 

 

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site