DE L'ATELIER A LA SCENE

CHARLEVILLE MEZIERES

Groupe Artistique de Mézières

Compagnie Pierre Agnan

LES ANNEES THEATRALES

1993 A 1997

j'ai rencontré René BEAUCOURT,mon ancien metteur en scéne des années 1950-1970 qui m'a demandé de venir jouer avec lui, car il venait de créer un groupe de thêatre pour seniors au sein de la MJC Gambetta et il avait besoin d'un rôle masculin pour une piéce d'Eugene LABICHE

LA MAIN LESTE

j'ai accepté et voila comment est né

DE L'ATELIER A LA SCENE

René BEAUCOURT m'a beaucoup appris car il était un trés bon comédien et metteur en scéne.

Son fils Francis lui a succédé dans cet art et peut-être que certains de vous l'ont vu interpréter dans

LE PROCES DE MARIE HUMBERT

pour moi c'est un professionnel ainsi que

Danielle RONSIN qui interprétait le rôle de Marie HUMBERT

 

Maintenant place à ces années 1993 1997

Tout d'abords avec des articles de l'ARDENNAIS

puis les photos relatives aux différentes représentations

 

 

Un article de L'ARDENNAIS ou un comédien amateur

 Rémi ANGIUS exprime ses sentiments

Que je partage entièrement

Le théatre amateur c'est l'esprit de famlle

et d'amitié PARTAGEE

 

 

 

C'est toujours le théatre 

De L'ATELIER  A LA SCENE

A ses débuts,avec le trac à chaque entrée en scéne

mais quel plaisir aprés le spectacle

Les applaudissemts d'un public toujours présent.

Maintenant place aux photos et articles

correspondants à ces années 1993 1997.

Je vous cite les différentes piéces jouées ,pas toujours dans l'ordre ! !

LA MAIN LESTE de Eugéne LABICHE

JEANINE TRUCHOT A DISPARU

de Bruno DRUARD

LES COUPS DE THEATRE

de Marcel MITHOIS

TRIPLE SAUT de Robert DELAVAUX

LA PEUR DES COUPS

de Georges COURTELINE

 

Place aux photos et commentaires .

 

Jean GOURBIL et  Régine GOBERT

dans LA MAIN LESTE

 

Jean GOURBIL et Jacqueline BELLUT

Rémi ANGIUS et  Marie BALTEAUX

 

 

Jean GOURBIL et Rémi ANGIUS

Rémi ANGIUS et Régine GOBERT

Le salut final de"LA MAIN LESTE "

Cett piéce"LA MAIN LESTE" a été jouée à 

CHARLEVILLE MEZIERES, RENWEZ, NOUZONVILLE   

Le rôle de jacqueline BELLUT a été remplacé avec brio par Monique GESNOT.

 

 

C'était à NOUZONVILLE ,EN 1996 

 vue de la salle,et une scéne de "LA PEUR DES COUPS " avec Jenan LABARRE et Jacqueline BELLUT

 

 

La troupe de L'ATELIER A LA SCENE EN 1997

 

 

Le public au théatre de Saint REMI lors d'une représentation

 

Distribution des rôles dans LA MAIN LESTE

 

 Jean GOURBIL et Régine GOBERT

monsieur et madame LEGRAINARD

 

Céline DUPONT, Arnaud TREBERN et Jean GOURBIL

céline LEGRAINARD, Ernest REGALAS, et Mr LEGRAINARD

 

 

Le père  et la fille LEGRAINARD

 

 

Arnaud TREBERN et Jean GOURBIL

en plein désacord dans la piéce

LA MAIN LESTE

 

 

Maintenant et avant de clore ces années  je vais vous présenter quelques photos des représentations du début de 

L'ATELIER A LA SCENE

Et dans les pages qui suivront je vous parlerai des années 1950 à 1970, avec des photos et des commentaires, ainsi que des articles de journeaux de l'époque.

 

Deux scénes de JEANINE TRUCHOT A DISPARU de Bruno DRUARD

 

 

 

NOUS AVONS AUSSI PRESENTE A CHARLEVILLE MEZIERES COMME A NOUZONVILLE ET A LA MAISON DE RETRAITE  JEAN JAURES QUELQUES SKETCHS TIRES DE J'ART DE LA CHUTE

EN voici quelques photos

 

Les coups de théatre de R. MITHOIS

 

Les coups de théatre de M. MITHOIS avec

Fabienne CATINIAU , Claire STINDEL et

Philippe HUGAN

 

Quelques sketches tirés de 

L'ART DE LA CHUTE de G. FOISSY

 

Jean GOURBIL et Christian PUECH

Dans "LA GODASSE"

 

Jean GOURBIL et Thiery DENIS dans

L'IMPORTANT C'EST L'HORAIRE

 

 

LE JOURNAL avec des jeunes filles du Lycée SEVIGNE

Julie ANTONY, Aude FRINCART , Clémence NOWAK 

Fabienne CANTINIAU et Nathalie PINTO

 

LES RAVISSANTES avec Marie-Jo COEURIOT,Nathalie PINTO et Laurent  BRULIARD

 

 

 LE JOURNAL avec ces jeunes filles du Lycée SEVIGNE

dont je garde un trés bon souvenir.

 

 

FINALE 

 

Cette période se termine avec plein de souvenirs heureux car je suis toujours resté en contact avec certains d'entre eux cela fait trés plaisir de savoir que l'on est pas oublié.Pour la petite histoire il faut savoir que plus de 150 jeunes ou moins jeunes ont fait partie de

L'ATELIER A LA SCENE

Pour moi c'est un grand bonheur et une immense récompense si j'ai pu leur apporté quelque chose de positif,et cela je le

crois fermement car ils se souviendront de ces bons moments passés sur scéne ou ils ont apporter beaucoup d'eux mêmes pour la JOIE ET LE BONHEUR DES AUTRES

Jean GOURBIL , 18 JANVIER 2009

 

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site